Entrée Interdite aux Animaux et aux Femmes Voilées

Top Achat

Gagnez 10

soit 0,10€ de remise différée !

10,00€

  • Reference: L1082
  • Auteur(s) : Collectif
  • Editeur : Akhira
  • ISBN : 2-9521717-0-X
    • Hauteur : 21
    • Largeur : 13
    • Année : 2004
    • Page : 184
  • Etat: Neuf

Classement

n°14 dans Questions actuelles


Note moyenne du produit : 0.00/5 Produit évalué par 0 commentateurs

Notes :

Donnez votre avis

et gagnez
3000 e-dinars

Vous avez une question ?
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Pinterest
  • Partager
  • Imprimer
Fermer

Donnez votre avis

*
*

Présentation de l'Editeur

Présentation de l'Auteur

Les ouvrages d’un Collectif d’auteurs en vente sur MuslimShop regroupent un ensemble d'ouvrage qui permet de connaître les bases de l’Islam et conviennent à toutes les tranches d’âge, traitant des sujets variés forgés autour du monde musulman.
"Les pages de ce livre disent à leur manière un désarroi aussi justifié qu'il est profond. Des citoyens français, jeunes et moins jeunes, ont aujourd'hui mal à la France. Ils ne se reconnaissent pas dans une République à deux vitesses qui a voté une loi aussi petite qu'elle est courte. Je ne respecte pas seulement cette émotion, je la partage, et j'ai, avec d'autres honte de n'être pas parvenu à infléchir le cours de cette histoire-là...Bien plus que la liberté, l'égalité, et la fraternité, les motivations qui ont conduit à l'interdiction, par voie législative, du port du voile à l'école, préparant son exclusion d'autres espaces publics, ont l'odeur tenace d'une ancienne discrimination.Sous d'identiques dehors humanistes, elle exhale les relents malodorants de la vieille réthorique coloniale. Celle qui, en rêvant seulement de dévoiler la femme musulmane, lui a toujours refusé le droit élémentaire de choisir les itinéraires et les symboles de sa modernisation. Plus que la force des principes universels et la sérénité de la justice, cette interdiction sent ainsi la peur de l'autre et le repli culturel.Dalila Adjir at Abdelaali Baghezza ne se privent pas de dénoncer ces troubles zone d'ombre et les hypocrisies répétées de l'histoire de ces Républicains chaque fois qu'ils oublient qu'ils ne sont plus seulement des "Gaulois". Que penser du rappel de l'interdiction, par le Chef de l'Etat, sans pudeur et sans rire, de nos "grandes croix ostentatoires" ?..." Préface de François Burgat. Les pages de ce livre disent à leur manière un désarroi aussi justifié qu'il est profond. Des citoyens français, jeunes et moins jeunes, ont aujourd'hui mal à la France. Ils ne se reconnaissent pas dans une République à deux vitesses qui a voté une loi aussi petite qu'elle est courte. Je ne respecte pas seulement cette émotion, je la partage, et j'ai, avec d'autres honte de n'être pas parvenu à infléchir le cours de cette histoire-là... Bien plus que la liberté, l'égalité, et la fraternité, les motivations qui ont conduit à l'interdiction, par voie législative, du port du voile à l'école, préparant son exclusion d'autres espaces publics, ont l'odeur tenace d'une ancienne discrimination. Sous d'identiques dehors humanistes, elle exhale les relents malodorants de la vieille réthorique coloniale. Celle qui, en rêvant seulement de dévoiler la femme musulmane, lui a toujours refusé le droit élémentaire de choisir les itinéraires et les symboles de sa modernisation. Plus que la force des principes universels et la sérénité de la justice, cette interdiction sent ainsi la peur de l'autre et le repli culturel. Dalila Adjir at Abdelaali Baghezza ne se privent pas de dénoncer ces troubles zone d'ombre et les hypocrisies répétées de l'histoire de ces Républicains chaque fois qu'ils oublient qu'ils ne sont plus seulement des "Gaulois". Que penser du rappel de l'interdiction, par le Chef de l'Etat, sans pudeur et sans rire, de nos "grandes croix ostentatoires" ?...Préface de François Burgat.
Hauteur21
Largeur13
Poids0.22
Année2004
Page184
Avis des clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Saisissez votre Question ou vos mots clés

Ce produit n'a pas encore de Question actuellement.

Ajouter votre question


 

Write a comment with Facebook :