L’Éthique en Islam - Définition, statut et objectifs pratiques

Top Achat Nouveau

Résumé

Les savants musulmans ont intégré l’éthique dans toutes leurs études. Certains savants soufis sont allés jusqu’à prétendre que la spiritualité islamique se réduit tout entière à l’éthique. Ibn al-Qayyîm n’a-t-il d’ailleurs pas dit dans ce sens : « La religion est l’éthique même et celui qui a plus de sens moral que toi est bien plus religieux que toi. »

En savoir plus

Gagnez 28

soit 0,28€ de remise différée !

Classement n°216 dans Ethique et Comportement


Note moyenne du produit : 0/5 Produit évalué par 0 commentateurs

Notes :

Donnez votre avis

et gagnez
3000 e-dinars

Vous avez une question ?
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Pinterest
  • Partager
  • Imprimer
Fermer
Donnez votre avis
*
*

L’Islam est avant tout un message porteur de valeurs et d’éthique (khuluq). À cet égard, le Prophète Muhammad a dit : « J’ai été envoyé pour parfaire les nobles L’Islam est avant tout un message porteur de valeurs et d’éthique (khuluq). À cet égard, le Prophète Muhammad a dit : « J’ai été envoyé pour parfaire les nobles caractères. » Ainsi, tout le message de l’Islam est rattaché à l’accomplissement de cette mission morale.

L’Islam a également rattaché l’éthique aux actes de culte (‘ibâdat). Comme l’énonce le Coran, la salât (prière) préserve de la turpitude ; la zakât (impôt social purificateur) purifie les biens ; le sawm (jeûne) éduque à la modération et rapproche de l’essentiel ; le hajj (pèlerinage) favorise une conscience intime de Dieu. Ces piliers de l’Islam sont donc tous liés à des valeurs morales. Si ces actes cultuels ne se reflètent pas dans le comportement, ils perdent alors toute valeur.

L’Islam a également établi un code moral pour les interactions sociales qui doivent être fondées sur les valeurs de vérité, de confiance, de justice, de bienfaisance et de miséricorde. Il n’y a donc pas de dissociation entre l’éthique, d’une part, et la science, la politique, l’économie ou même l’art, d’autre part.

Les savants musulmans ont intégré l’éthique dans toutes leurs études. Certains savants soufis sont allés jusqu’à prétendre que la spiritualité islamique se réduit tout entière à l’éthique. Ibn al-Qayyîm n’a-t-il d’ailleurs pas dit dans ce sens : « La religion est l’éthique même et celui qui a plus de sens moral que toi est bien plus religieux que toi. »

Hauteur24.6
Largeur17.3
Profondeur4
Poids0.1347
Année2018
Page624
CouvertureCartonnée
AuteurYoussouf AL-QARDÂWÎ
Avis des clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Saisissez votre Question ou vos mots clés

Ce produit n'a pas encore de Question actuellement.

Ajouter votre question

 

Write a comment with Facebook :

Avis des clients Tous les avis

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Donnez votre avis

L’Éthique en Islam - Définition, statut et objectifs pratiques

L’Éthique en Islam - Définition, statut et objectifs pratiques

Les savants musulmans ont intégré l’éthique dans toutes leurs études. Certains savants soufis sont allés jusqu’à prétendre que la spiritualité islamique se réduit tout entière à l’éthique. Ibn al-Qayyîm n’a-t-il d’ailleurs pas dit dans ce sens : « La religion est l’éthique même et celui qui a plus de sens moral que toi est bien plus religieux que toi. »

Oui Non