L'Ijtihad, dans la pensée de Mohammad Abduh

Top Achat Nouveau

Résumé

« J'élevais surtout ma voix pour réaliser deux grandes tâches : la première consistait à libérer l'esprit des chaînes du taqlîd ; à comprendre la religion comme la comprenaient les premiers musulmans, avant que les dissensions n'eussent surgi entre eux ; à remonter a ses sources premières »

En savoir plus

Gagnez 13

soit 0,13€ de remise différée !
  • Reference: 15613
  • Auteur(s) : Souad KHALDI
  • Editeur : Bayane
  • Hauteur : 23 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Année : 2012
  • Page : 154
  • Couverture : Souple
  • Etat: Neuf

Classement n°130 dans Monde musulman


Note moyenne du produit : 0/5 Produit évalué par 0 commentateurs

Notes :

Donnez votre avis

et gagnez
3000 e-dinars

Vous avez une question ?
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Pinterest
  • Partager
  • Imprimer
Fermer
Donnez votre avis
*
*

« J'élevais surtout ma voix pour réaliser deux grandes tâches : la première consistait à libérer l'esprit des chaînes du taqlîd ; à comprendre la religion comme la comprenaient les premiers musulmans, avant que les dissensions n'eussent surgi entre eux ; à remonter a ses sources premières ; à la présenter comme une balance que Dieu nous a donnée pour éviter les exagérations de la raison humaine et diminuer ses erreurs ; et pour nous permettre d'atteindre l'état que Sa sagesse divine a assigné à l'humanité. [...]. En lançant cet appel, je m'éloignais tout aussi bien du parti qui voulait que seules les sciences religieuses fussent enseignées que de celui qui ne s'intéressait plus qu'aux sciences modernes ; et ces deux grands partis se partageaient la nation... ...Et je lançais aussi un appel en faveur d'une autre réforme que les gens ignoraient et dont ils ne semblaient même pas comprendre la portée, cependant cette réforme est la base de la vie sociale et les Égyptiens ne sont tombés en décadence, et n'ont été humiliés par leurs voisins, que parce qu'ils l'avaient négligée. Elle consiste à tracer une ligne de démarcation bien nette entre les droits qu'a le gouvernement sur le peuple, et c'est le droit d'obéissance, et ceux qu'a le peuple vis-à-vis de son gouvernement, et c'est le droit de la justice. » 

Mohammad ABDUH

Hauteur23
Largeur14.5
Poids0.252
Année2012
Page154
CouvertureSouple
AuteurSouad KHALDI
Avis des clients

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Saisissez votre Question ou vos mots clés

Ce produit n'a pas encore de Question actuellement.

Ajouter votre question

 

Write a comment with Facebook :

Avis des clients Tous les avis

Résumé

0

(0 Avis des clients)

Sélectionnez une ligne ci-dessous pour filtrer les avis.

  • 5
    (0)
  • 4
    (0)
  • 3
    (0)
  • 2
    (0)
  • 1
    (0)

Ecrire un Avis

Donnez votre avis

L'Ijtihad, dans la pensée de Mohammad Abduh

L'Ijtihad, dans la pensée de Mohammad Abduh

« J'élevais surtout ma voix pour réaliser deux grandes tâches : la première consistait à libérer l'esprit des chaînes du taqlîd ; à comprendre la religion comme la comprenaient les premiers musulmans, avant que les dissensions n'eussent surgi entre eux ; à remonter a ses sources premières »

Oui Non